top of page

Surmonter la peur du regard des autres en 5 étapes


Le regard des autres est le résultat d’un de nos besoins primaires qui est la reconnaissance. C’est ce besoin d’approbation sociale qui a toujours été présent depuis les hommes de cro-magnon. A l’époque, si quelqu’un revenait sans gibier de la chasse, son statut social était menacé. De notre côté, nous sommes souvent portés à prendre en compte le regard des autres sur nos actions, notre comportement en société, notre façon de nous habiller…

On peut être intimidé, impressionné, influencé ou indifférent au regard des autres. On a cette peur d’être jugé alors que ces juges sont comme nous, des êtres humains avec des émotions, comme la joie, la peur, la tristesse, et la colère. Ce sont des êtres humains avec des imperfections, des défauts.



Pourtant, on se retrouve parfois dans une éolienne du jugement. Où on va analyser et contrôler tous nos gestes, paroles, intentions pour éviter le plus possible d’être jugé. Clairement, ça nous coûte en énergie et nous demande de s’adapter à notre entourage constamment. On s’éloigne de qui on est vraiment en cachant nos indifférences, nos singularités, ce qui nous rend unique sur terre.


C’est pourquoi, il y a une manière de réduire l’impact du regard des autres, tout en comblant notre besoin de reconnaissance : être soi-même. Il faut donc accepter de ne pas être aimé de tous, accepter de ne pas être parfait, accepter de déplaire, accepter d’être rejeté, accepter d’être différent et unique. Dans tous les cas, il y aura une personne pour juger cette manière d’être alors autant être pleinement soi.


Je vais vous donner 5 bonnes raisons de réduire le regard des autres sur votre quotidien.

L’objectif est de minimiser l’impact pour, petit à petit, être plus en phase avec soi-même.

Oui, il est important d’améliorer son estime de soi, et de la cultiver. Je vous invite à faire cet exercice pour découvrir vos valeurs qui sont le pilier de votre être.


1- Je suis mon propre juge


Tout d’abord, le cerveau est une machine à jugement. Il le fait automatiquement car il n’aime pas l’inconnu, l’incertitude donc va émettre un jugement.

Vous aussi vous le faites. Si vous êtes exigeant avec votre style vestimentaire, vous le serez avec les autres… et vous les jugerez. Donc, non ce ne sont pas uniquement les autres qui vous jugent. Comme vous le faites, vous êtes persuadé que les autres le font aussi.

Petit conseil que je me dis pour passer outre le jugement: la prochaine fois qu’on vous juge, ayez de l’empathie pour cette personne car elle doit encore plus dur avec elle-même.


2- Mon regard VS ton regard: quel est le plus important?


Plus vous accordez de l’importance au jugement d’autrui, plus vous négligez votre propre jugement. C’est la raison pour laquelle vous allez douter de vous, et être dépendant des autres. Si vous ne valorisez pas votre opinion, il perd de sa valeur et vous perdez votre confiance en vous.

Commencez dès aujourd’hui à vous valoriser. Encouragez-vous, félicitez-vous, motivez-vous, faites comme si vous étiez votre propre meilleur ami.


3- Je sais.


Non, vous ne savez pas ce qui se passe dans la tête de l’autre car vous n'y êtes pas. Selon les parents, le lieu, l’éducation, la société, les voyages, les rencontres… selon notre passé on réagit tous différemment.

Première étape : arrêtez de supposer. Vous perdez du temps et de l'énergie en vous imaginant ce que les gens pensent. Demandez, et acceptez une part d’inconnu dans votre vie.


4- On est tous unique


Ce qu’ils sont, ce qu’ils font, ce qu’ils pensent, ça leur appartient. Ils ont leurs propres valeurs, leur propre passé, leurs propres journées. Arrêtons de tout prendre personnellement. Notre cerveau face à une nouvelle situation se rattache à son humeur et ce qu’il a déjà vécu pour réagir. Par exemple, que tu sois X, Y, ou Z si j’ai passé une mauvaise journée je ne vais pas être agréable avec toi même si tu l’es. Que tu sois X, Y, Z, si je suis perdu dans ma vie, je ne vais pas réussir à t’encourager car je n’y arrive pas avec moi-même.


5- Être soi-même


Il y a rien de plus beau que quelqu’un qui accepte ses défauts comme ses qualités. Ça nous rend humain de considérer et d’accepter nos défauts. On est tous imparfaits, et fragiles, alors pourquoi le cacher?


Je vous recommande de regarder cette belle vidéo d’une personne handicapé qui s’accepte, bravo à lui, maintenant à vous : https://www.facebook.com/watch/?v=128236549329539


Merci pour ta lecture Curieux Jardinier, n’hésite pas à partager, commenter et nous suivre sur instagram (@curieuxjardiniers).


Si tu as envie d’aller plus loin ou juste d’en savoir plus sur le coaching, je t’invite à programmer un appel de 30 minutes avec moi. Il te suffit juste de cliquer sur ce lien, c’est rapide et gratuit.

Bonne introspection !


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment arrêter de courir après le temps?

Il peut être difficile d'arrêter de courir après le temps, mais voici quelques idées qui peuvent vous aider : Faites une liste de vos priorités : listez tout ce que vous devez faire et mettez-les dans

Comments


bottom of page