top of page

Nos 4 erreurs face à la gestion des émotions

"Exprimer ses émotions, c'est comme enlever des nuages noirs devant le soleil pour laisser pousser les fleurs" - Tanya Sénécal




Qu’est ce qu’une émotion?


Une émotion est un état mental subjectif qui est généralement lié à une réaction émotionnelle physique et comportementale. Les émotions ont généralement une cause déclencheur, comme une situation, un objet ou une personne, et peuvent inclure des sentiments comme la joie, la tristesse, la colère, la peur, la surprise, etc. Les émotions sont souvent considérées comme des réponses adaptées à des situations de la vie qui ont une signification pour l'individu.

Lorsqu'une émotion apparaît, ton corps crée une réaction physique liée à cette émotion comme de la sueur, la boule au ventre, le cœur qui bât, le rougissement etc...


Ensuite l'émotion redescend. Ton cerveau se remet en route. Tu vas te juger toi-même par rapport à ce qui vient de se passer : “J’ai bien anticipé ce risque, bravo d’avoir maîtrisé mes émotions” ou “je suis nul, encore une fois j'ai paniqué, j'ai mal réagi” etc..

C'est pourquoi on a souvent peur de certaines situations. On se méfie de nous-même, de nos réactions, sans comprendre pourquoi on perd le contrôle de nous-même.



Voici 4 erreurs que nous faisons avec nos émotions:


1- Très souvent on ne laisse pas l'émotion redescendre et s'apaiser. On va en créer une autre basée sur le jugement précédent, pour tenter de camoufler notre inconfort. Il est important de prendre le temps de regarder cette émotion.


Exemple: J’écris dans les notes de mon téléphone dès que je ressens une émotion forte. Ça me permet d’apaiser, de prendre le temps, et le recul par rapport à cette émotion.


2- On n’accepte pas son émotion, on se juge, on se compare et on refoule son émotion en étant dans l’action pour l’oublier. Acceptons nos émotions en prenant le temps de les ressentir, de les regarder. Même si ça peut être dur, cela permettra de se sentir plus léger, et d’avancer.


Exemple: Je pars marcher pour prendre l’air. J’ai besoin d’avoir de l’espace autour de moi pour accepter. Accepter que je sois différent, et vulnérable.


3- On n’essaie pas de comprendre pourquoi on a ressenti cette émotion. On n’y prête pas attention, et donc on n’apprend pas de nous-même. Poses-toi ces questions:

  • Qu’est ce qui se passe physiquement dans mon corps?

  • Pourquoi je ressens cette émotion?


Exemple: - J’ai les mains moites, mon corps est tendu, j’ai chaud, mes joues sont rouges…

  • Très souvent c’est mon EGO qui réagit au quart de tour…


4- On rejette la faute de notre émotion sur quelqu’un ou quelque chose.

Bien garder en tête que nous sommes responsables de nos émotions. Donc, prends le temps de réfléchir à ta responsabilité dans cette situation et comment tu peux changer ce ressenti.


Exemple: On m’a demandé mon avis mais on ne l’a pas suivi. J’ai ressenti de la frustration, et du dénigrement. J’ai compris que c’était moi qui était responsable de cette émotion. On m’a demandé mon avis tout simplement. Je l’ai donné. Donc, pourquoi me remettre en cause juste parce que la personne n’a pas suivi ce que j’ai dit?



Peut-on contrôler nos émotions?



Il existe de nombreuses théories à ce sujet. Différents psychologues se sont penchés sur la question. Évidemment, ils ne sont pas tous d’accord. Certains disent qu’on peut gérer ses émotions et d’autres non.


Néanmoins, il y a des recherches qui démontrent que notre manière d’aborder une situation va conditionner nos émotions. Nos pensées par rapport à une situation vont créer nos émotions. Si quelqu’un est excité ou a peur d’une situation, les émotions vont varier. Chaque événement peut être interprété différemment. Il est important de prendre conscience que c’est nous qui choisissons d'interpréter cet événement de cette manière car les événements sont neutres.


La pluie par exemple. Selon notre culture, nos expériences passées, nous interprétons différemment. Une étudiante du Sénégal m’avait partagé que dans la petite ville où elle habitait, la pluie c’est un symbole de joie, et de chance car ils ont peu d’eau pour l’agriculture. Alors, qu’en France, on interprète la pluie en général d’un mauvais œil, on peut le constater avec les expressions que nous utilisons pour décrire ce temps: “il fait moche”, “il fait un temps de chiotte”, “méteo de merde” etc…



On réagit à des situations selon notre sens biologique de survie. Nos ancêtres ont réussi à survivre grâce à leurs réactions face aux dangers comme face à des prédateurs.


L’amygdale (cf schéma) est la partie qui va réagir en créant une émotion face à une situation. C’est automatique, on ne peut pas la contrôler. On est génétiquement programmé comme les hommes de Cro-Magnon.

Elle peut se déclencher dans des situations non nécessaires. Par exemple, pour les personnes anxieuses. Très souvent elles ne sont pas face à un danger ou une menace mais vont tout de même ressentir une émotion intense.


L’amygdale est la raison pour laquelle tu ne contrôles plus trop ce que tu fais dans certaines situations. Cependant, tu peux tout de même faire preuve d’intelligence émotionnelle. Je te partage dans cet article 4 techniques pour faire preuve d’intelligence émotionnelle.


Merci pour ta lecture Curieux Jardinier, n’hésite pas à partager, commenter et nous suivre sur instagram (@curieuxjardiniers).


Si tu as envie d’aller plus loin ou juste d’en savoir plus sur le coaching, je t’invite à programmer un appel de 30 minutes avec moi. Il te suffit juste de cliquer sur ce lien, c’est rapide et gratuit.

Bonne introspection !


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment arrêter de courir après le temps?

Il peut être difficile d'arrêter de courir après le temps, mais voici quelques idées qui peuvent vous aider : Faites une liste de vos priorités : listez tout ce que vous devez faire et mettez-les dans

Comentarios


bottom of page