top of page

L'estime de soi détaillé et expliqué pour un enfant

L’estime de soi:

“C’est ce que je pense de moi

Comment je me sens avec mes pensées

Ce que je fais de ma vie avec tout ça.

C'est ce mélange des regards et des jugements que je porte sur moi. Car aucun regard n'est neutre, surtout sur soi-même.”

Christophe André



Lorsque tu n'arrives pas à t'aimer, tu tentes de t'oublier, de ne plus penser à toi. Tu réduis le plus possible le temps où tu es avec toi même en étant constamment occupé.

C’est une peine perdue de s’oublier car l'estime de soi est naturellement en nous.


Elle est composée de :

  • L’amour de soi

  • La confiance en soi

  • La vision de soi





Qu’est ce que ces notions vous évoque?


Ces 3 composantes de l’estime de soi sont étroitement liées. Si l’un d’entre eux est faible, il affaiblit les autres. Passons en revue chacun des composants de l’estime de soi :


La confiance en soi


Elle est liée aux capacités que nous avons.


On peut la définir comme « l’absence de doute ; croyance en soi et en ses propres capacités ». « penser que l’on est capable d’agir de manière adéquate dans les situations importantes ».


Cette composante de l’estime de soi est très souvent confondue avec l’estime de soi elle-même. Avoir confiance en soi c’est être conscient de ses compétences et de ses capacités. Lorsque vous avez confiance en vous, vous connaissez vos forces et vos faiblesses et avez une vision positive de vous-même. Vous acceptez vos faiblesses et vous les assumez. Vous définissez des attentes et des objectifs réalistes, communiquez avec assurance et pouvez gérer les critiques de manière positive. On naît tous avec une confiance en soi à 0. Puis avec le temps, avec notre éducation, avec l’école, avec les événements de la vie, on construit une confiance en soi plus ou moins stable.


Exemple : vous êtes étudiant, et vous échouez à un examen. Vous vous sentez nul et vous perdez une partie de votre confiance en vous. Vous refaites l’examen mais sans grande conviction car vous pensez que vous êtes nul. Souvent les rattrapages sont plus simples, vous réussissez. Par contre, le prochain examen, vous allez douter de vous à cause de cette histoire parce que vous n’êtes pas revenu sur les raisons de votre échec. Malheureusement, si vous ne comprenez pas vos erreurs, votre cerveau va associer tous vos échecs ensemble et vous allez constamment douter de vous.

Vous perdrez davantage confiance.


La vision de soi:


Est-ce que vous pensez que le regard des autres est plus important que votre propre regard?


On peut expliquer la vision de soi comme étant le regard que nous nous portons à nous-même. Il s’agit ici de l’aspect le plus subjectif de l’estime de soi. Cela ne dépendra pas de la réalité mais de nos pensées et notre appréciation personnelle. Si vous avez tendance à vous dénigrer, ne voir que vos défauts, ignorer vos qualités, alors cela aura un impact sur votre vision de vous-même et ainsi sur votre estime de vous-même. Si la vision que nous nous portons est positive, elle agit comme un moteur, et si elle est négative alors elle agit comme un frein à notre réussite personnelle. Dans ce cas, nous allons nous restreindre dans nos actions et nos choix. Nous allons tout simplement nous auto-saboter. Si un individu a une vision de lui-même limitée, alors il deviendra dépendant vis-à-vis d’autrui.



Par exemple, des phrases que je me disais:

"Putain je suis con

J’ai trop bu hier, j’ai raté mon réveil, encore une fois je ne suis qu’un imbécile.

Regarde les autres, je suis nul par rapport à eux

Je n’aurai pas dû lui dire ca, à cause de moi il est triste.

T’es pas capable de faire comme tout le monde

Je me déteste à être différent.

C’est sûr qu’ils vont plus me parler, tu ne mérites pas leur amitié.

Tu n’es pas capable, tu ne vas pas réussir.

Tu ne mérites pas.

C’est impossible."


Quelles sont les phrases que vous vous dites?


Notre vision de nous est peut-être mauvaise. Car dans notre passé, quand on était petit, on pouvait nous décourager, ou nos camarades étaient durs avec nous.

  • Mauvaise notes, ou en dessous de la moyenne

  • Pas assez de copains

  • Pas assez drôle

  • Trop timide, renfermé

  • Puberté trop rapide ou trop lente

  • Des défauts apparents sur notre corps


Grandir c’est dur car on se construit. Et quand on entend des paroles dures, elles peuvent nous blesser et créer des cicatrices qui réapparaissent plus tard. C’est important de refermer ces cicatrices. (psy vs coaching)


Avez-vous des exemples où l'amour que vous avez pour vous-même a été affaibli?


Une des raisons qui vous empêche de vous aimer est probablement dans cet article CF articles des croyances.



Posez-vous, et demandez-vous ce que vous avez envie de faire depuis longtemps? Votre intuition vous pousse vers où? Qu'aimez-vous quand vous étiez enfant?



L’amour de soi:


Il s’agit de l’amour que l’on se porte à soi-même. L’amour que l’on porte pour son corps, sa vie, son physique, ses capacités intellectuelles, etc. Il se traduit par le respect que l’on se porte, l’écoute que l’on donne à nos besoins.

C’est adopter l’idée que nous avons une valeur intrinsèque qui est égale à chaque humain (ni supérieure, ni inférieure). Elle est inconditionnelle. Elle n’est ni liée à notre physique, ni à notre comportement, ni à nos compétences.

Il faut se dire que pour le temps d’une vie on m’a confié un jardin de telle taille, avec tel terreau, tels arbres, arbustes et boutures…. Il est unique et ses besoins sont différents des autres, des frères/soeurs, des amis, des voisins, des plus vieux et des plus jeunes. Il a besoin de peu ou beaucoup d’eau, il faut donc découvrir ses besoins. (Cf articles les 6 besoins internes)

Ce jardin a ses atouts, et ses faiblesses. Je vois que ce jardin est parfaitement imparfait mais comme tous les autres jardins qu’on aurait pu me confier finalement. Personne n’est parfait.


C’est un constat, mon jardin intérieur est de cette manière aujourd’hui, ma responsabilité c’est de l’aimer et de l’accompagner du mieux que je peux pour l’emmener le plus loin possible au plus près de mes inspirations, de mon intuition, de qui j’ai envie d’être.


Ce n'est pas égoïste de s’aimer soi. S’aimer soi ce n’est pas penser qu’on est mieux que les autres.

L’amour de soi apporte une tranquillité, une paix intérieure et nous rend plus disponible.

Il existe une certaine magie à s’aimer soi-même car cela nous rend infiniment plus disponible aux autres et à qui ils sont vraiment. Accepter notre jardin et ses défauts permet d’accepter les défauts des jardins des autres.


L’amour de soi se construit, elle ne dépend pas d’un régime, ou d’un avis positif.

L’amour de soi s’apprend étant enfant, selon le degré d’amour que nous recevons de nos parents, notre famille, nos amis puis se construit au fil des années.


Aimer est un verbe actif, et non passif. Cela signifie que l’on peut réaliser des actions pour augmenter notre amour de nous-même.


Voici nos 8 erreurs:


  • On agit selon l’avis des autres. Par exemple: j’avais un pull très coloré, je l’ai mis une fois, puis un copain m’a dit qu’il avait trop de couleurs et que je ressemblais à un clown. Je ne l’ai plus mis pendant 2 ans. Comment puis-je m’aimer si je fais trop attention à ce qu’aime les autres? J’adore ce pull et je le remets très souvent.

  • On va essayer de satisfaire le besoin des autres au lieu du nôtre.

  • On a peur de décevoir en disant NON. La déception vient des attentes. Donc, si la personne est déçue c’est qu’elle avait trop d’attente. Et vous n’êtes pas responsable des attentes des autres.

  • On porte trop d’importance sur le regard des autres.

  • On ne s’accepte pas: corps et personnalité. Aimez-vous votre corps tel qu’il est?

  • On ne prend pas de temps pour nous donc on ne se connait pas vraiment: Quelle activité as-tu fait seul récemment? Uniquement pour toi?

  • On ne s’affirme pas, on ne dit jamais non. Quand as-tu exprimé tes besoins quand ils allaient à l’encontre de la volonté des autres?

  • On cache nos vulnérabilités, défauts, faiblesses etc…


Pouvez-vous me parler de vos faiblesses?


Je m’appelle Louis, je suis coach de vie et voici mes faiblesses:


Par rapport à mon caractère: je suis impulsif, vite découragé, autoritaire, je m'impose trop et suis impatient.

Par rapport à mon physique: J’ai un sein gauche, c’est un gros téton qui ressemble à une poitrine de femme et à droite un petit pectoral. Je suis petit, 1m68.


Merci pour ta lecture Curieux Jardinier, n’hésite pas à partager, commenter et nous suivre sur instagram (@curieuxjardiniers).


Si tu as envie d’aller plus loin ou juste d’en savoir plus sur le coaching, je t’invite à programmer un appel de 30 minutes avec moi. Il te suffit juste de cliquer sur ce lien, c’est rapide et gratuit.

Bonne introspection !


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment arrêter de courir après le temps?

Il peut être difficile d'arrêter de courir après le temps, mais voici quelques idées qui peuvent vous aider : Faites une liste de vos priorités : listez tout ce que vous devez faire et mettez-les dans

bottom of page